>>> Les projets

Situé entre la gare du Midi et le centre, traversé par le canal, le quartier emblématique de Biestebroeck est au coeur d’enjeux de développement importants, encadrés grâce à la création d’un PPAS. Au programme des ambitions de demain : le canal réinvesti par et pour les habitants, de meilleures liaisons entre les deux rives et entre les quartiers, une réponse à la croissance démographique sur les paysages ouverts de la rive droite et plus loin, une vaste zone industrielle redynamisée.

Le Centre de la commune, qui s’organise de manière rayonnante à partir de la place de la Résistance, de la place de la Vaillance et de Saint-Guidon via la rue Wayez, a tout le potentiel d’un vrai centre urbain vers lequel se diriger pour profiter d’une offre culturelle, commerciale et Horeca de qualité. Dès aujourd’hui, la Commune et les habitants du quartier se mobilisent pour faire bouger les lignes!

Quartier historique d’Anderlecht, Cureghem a longtemps conservé une position isolée du reste de la Commune. Prospère durant la révolution industrielle, cet ancien hameau fait face aujourd’hui à des enjeux démographiques et de mixité culturelle importants. Ouvrir le quartier au reste de la ville, améliorer le bâti actuel et renforcer la convivialité sont au coeur des enjeux de demain. Ces défis sont relevés grâce à des plans d’action, des contrats de quartier durables et des contrats de rénovation urbaine (CRU), portés conjointement par la Commune et la Région de Bruxelles-Capitale.

Véritables poumons verts de la ville, la vallée de la Pede et le vallon du Vogelenzang sont les derniers grands espaces agricoles bruxellois et comptent bien le demeurer ! Du champ à l’assiette, les ambitions de demain renouent avec l’agriculture urbaine, favorisent les circuits courts et l’économie locale ! Vaste espace vert dédié à la biodiversité et aux promeneurs rêveurs, Neerpede est aussi le lieu privilégié où réserves naturelles protégées et espaces de loisirs se côtoient avec harmonie.

La cité jardin est un modèle architectural et social de la fin du 19e siècle imaginé comme un trait d’union entre la ville et la campagne. A Bruxelles, les cités jardins apparaissent au début du 20e siècle et sont une réponse au besoin pragmatique de logements, principalement sociaux. La cité du Bon Air est construite au début des années 20, elle avait pour vocation d’accueillir les Bruxellois expropriés par les grands travaux de l’époque ou logés dans des conditions d’insalubrité.

Un modèle d’écologie

Le projet de rénovation des cités repose sur un modèle climatique déjà testé et qui servira d’exemple pour l’ensemble des travaux. Avec une attention particulière portée aux matériaux à faible empreinte carbone, à l’isolation, à l’analyse de la consommation d’énergie, la première maison rénovée du Bon Air donne le ton d’une vision durable et écologique.

Le plus grand contrat de quartier de la Commune se concrétise. Lancé en 2011, le Contrat de quartier durable Scheut soutient un vaste plan d’actions pour revitaliser le territoire et créer davantage d’échanges entre les habitants. Après les quatre années de conception, le programme est aujourd’hui en phase de réalisation.

Le quartier des Trèfles et celui de Scherdemael sont tous deux des espaces caractérisés par une forte présence résidentielle. Avec l’augmentation démographique attendue, ces quartiers sont appelés à s’intégrer davantage dans un tissu urbain existant,créer plus de synergie et de mixité pour s’ouvrir sur la commune et développer l’ensemble des équipements collectifs et économiques nécessaires. Tout en continuant de préserver et renforcer les espaces verts et la mobilité douce qui caractérisent déjà leur paysage.